"Un chapeau de paille d'Italie"... du rire garanti !
Les + du Mag

Actualité | novembre du 15 au 30

Un court-métrage au Conservatoire

Vendredi 28 octobre, la réalisatrice May Bouhada est venue tourner avec son équipe plusieurs séquences de son court-métrage "Ultrasons" au Conservatoire Clément Janequin. Une belle occasion de valoriser notre équipement culturel fraîchement installé dans le bâtiment de l'horloge entièrement réhabilité.

Née en France en 1972, May Bouhada est diplômée du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Auteur et metteur en scène de théâtre, elle est aussi réalisatrice. Après "L'année de l'Algérie" primé dans plusieurs festivals et diffusé sur Arte, "Ultrasons. On n'est pas des chiens" est son deuxième court-métrage produit par La Luna Productions.

Dans ce film, financé par le Conseil Général de la Vienne et la Région Poitou-Charentes, May a planté son décor à Poitiers et Châtellerault. Elle y a recruté de jeunes acteurs et figurants. Le 28 octobre, elle était au Conservatoire Clément Janequin. "J'ai voulu rendre hommage à la jeunesse qui est souvent maltraitée dans notre société, explique May. Tout est parti de l'actualité qui évoquait la commercialisation du mosquito (distribué en France sous le nom de Beethoven), un boitier qui émet des ultrasons audibles seulement des jeunes dans l'objectif de les chasser des endroits où ils sont jugés indésirables. Interdit en France, il continue à être en vente libre sur Internet." Ainsi, l'histoire de ce film tourne autour de ce boitier anti-jeunes. Laurence, jouée par la jeune Poitevine Juliette Damy, joue du violoncelle. Un jour, son père, devenu acariâtre par des années de chômage et le bruit sur le parvis de son immeuble, décide d'installer cette petite boite diabolique devant la porte d'entrée du bâtiment. Une bien mauvaise idée dont on ne dévoilera pas la fin.

"J'ai été très heureuse de tourner au Conservatoire de Châtellerault, poursuit May. Nous avons bénéficié d'un décor magnifique baigné d'une très belle lumière naturelle." En plein montage, May espère revenir à Châtellerault très prochainement pour présenter son film. En attendant, nous vous proposons quelques images de son tournage.

"Un chapeau de paille d'Italie"... du rire garanti !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui servent à réaliser des statistiques de visites et des mesures d'audience des pages. En savoir plus sur les cookies, cliquez ici.